[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes


Bienvenue sur le forum des Veilleurs des Sylvecimes [VdS]

Alliance

[FRT] | [arcs]




 
AccueilPortailCalendrierRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Biographie] Judicateur Zamerine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fëanor
Vétéran des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 368
Age : 116
Date d'inscription : 23/12/2007

Informations
Guilde: Les Veilleurs des Sylvecimes
Serveur:

MessageSujet: [Biographie] Judicateur Zamerine.   Lun 01 Sep 2008, 12:16

Je me suis rendu compte en balayant mon disque dur et le forum qu'il me reste pas mal de choses à poster ! En effet je n'ai mis que la première version de bg de Féfé et la seconde du bg d'Arthas.
On commence donc avec le bg du Judicateur Zamerine, mon derviche. Il se présente sous la forme de courtes rencontres avec d'autres de mes personnages.

________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Vétéran des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 368
Age : 116
Date d'inscription : 23/12/2007

Informations
Guilde: Les Veilleurs des Sylvecimes
Serveur:

MessageSujet: Re: [Biographie] Judicateur Zamerine.   Lun 01 Sep 2008, 12:19

Dans une grande et riche salle, le représentant du Prince de Vabbi finissait son repas avec animosité.

-Vous comprenez ! Cette famille n’a peut être pas eu de chance ou… ou je ne sais quoi ! Toujours est il qu’ils risquent de nuire à la réputation du Royaume avec cette histoire !

En face de lui, un grand homme, chauve et à l’allure sévère, lui répondit d’une voix rauque.

-Ce sont de simples citoyens, un cas isolé, si vous voulez mon avis. Et de plus, ils n’ont rien fait pour que cela arrive, même si les conséquences impressionnent…

-Les risques sont trop grands ! Et puis, vous êtes habitué vous, à régler ce genre... d’ « affaires », Zamerine ! On vous paye pour ça, et le Prince à demandé aux Lanciers du Soleil pour régler l’affaire dans les meilleurs délais, Zamerine !

Par deux fois, le représentant avait crié son nom de famille, et ceci agaça l’homme chauve. Il prit un air supérieur et fixa le visage gras de son interlocuteur. Son œil sembla juger toute sa vie, de son premier accident de couche à sa dernière tache de viande sur sa tunique.

-Pour vous, pantin de la royauté, ce sera Judicateur. Ensuite, je vous suggère, vous et votre panse proéminente, de baisser d’un ton.

L’intéressé eu énormément de mal à engloutir sa dernière gorgée d’eau. Il était mal à l’aise comme il ne l’avait jamais été, il transpirait comme après une course sur des kilomètres. Mais qu’était donc cet homme, pour l’effrayer seulement par le regard et par les mots ?
Zamerine repris avec rictus de satisfaction devant son interlocuteur déstabilisé.


-Ensuite, je vous ferez remarquez que c’est vous qui avez besoin de moi. Vous avez besoin de moi car je suis le seul capable –physiquement et légalement- d’anéantir la vie d’innocents pour vos conforts et réputations aristocratiques.

-Vous…. Vous avez souvent eu moins de scrupules !

Le Judicateur commença à passer la main sur son bouc épais, tenu par un anneau d’or, premier signe de nervosité.

-Je fait le travail ingrat d’enlever les épines dans les pieds des puissants. Ce que je ferais, je le ferais pour l’ordre, pour l’Ordre du Maréchal Varesh. Mais certainement pas pour vous ! Car vous me dégoûtez !!

Ce fut la colère de Grenth en personne qui s’échappa des traits de Zamerine quand il finit sa phrase. Cette voix… cette voix profonde qui glacerait même un mort vivant.
En tout cas, c’est l’effet qu’elle eu sur le pauvre représentant du Prince, qui resta figé dans la même position de longues dizaines de secondes après que le Judicateur ai quitté la salle, sa faux à la main.

________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Vétéran des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 368
Age : 116
Date d'inscription : 23/12/2007

Informations
Guilde: Les Veilleurs des Sylvecimes
Serveur:

MessageSujet: Re: [Biographie] Judicateur Zamerine.   Lun 01 Sep 2008, 12:34

Zamerine se ressourçait à la pointe de l’Archipel. Il venait d'accomplir sa mission, et nettoyait sa faux.
Le soleil descendait vite à cette heure ci, et les rayons venaient frapper la lame, renvoyant des reflets bleus dans l’œil des curieux qui l’observaient, craintifs.

Au loin derrière lui, dans le cœur du village, des cris d’horreurs. Certains habitants viennent donc de se rendre compte que Justice avait été faite. Et, même si le travail de Zamerine est net, rapide et propre, la vision de cadavres décapités et coupés en deux ne fait jamais plaisir.

Le Judicateur se leva et se retourna pour se retrouver nez à nez avec un homme d’allure plutôt noble, pour la région. Il eu droit à un regard noir emplit de dédain.

-Euh… pardonnez moi mais… Il me semble que vous êtes un lancier du Soleil n’est ce pas ?
-Exact. Je suis un Juge, un officier des Lanciers du Soleil.
-Ah ! Tant mieux ! Voyez vous, nous devons régler une affaire fâcheuse ! Il y a à l’ouest, un homme qui vend son blé a des prix concurrentiels trop bas, et monopolise toutes les parts du marché ! Ce qui fait que les autres agriculteurs ici crèvent la faim ! Il faut que ça s’arrête ! Nous avons tout essayé, mais il a à sa solde deux gardes Vabbians très entraînés et…
-Je vais le voir, de suite.
-Ah ! Merci ! Je savais qu’on pouvais compter sur…

Mais Zamerine est déjà en route. Il traversa le fleuve avant d’arriver à la masure du dit vendeur de blé. Le brave était devant la porte, assis entre ses deux gardes. Le Judicateur se présenta et exposa les faits. Devant une mauvaise foie caractérisée, il sortit sa faux comme argument majeur.
Il n’eu pas de mal a tenir les deux hommes en armes. Il en désarma un et dilacéra la jambe de l’autre.
Mais aussitôt, un cri retentit et une lance ardente vint se planter juste devant les pieds.
Ce trait venait d’un homme à l’allure majestueuse, dans une armure ivoire et or typiquement élonienne. Un autre Lancier du Soleil, un chef qui plus est. Un allié alors… mais un allié qui visait mal…. Ou excessivement bien.


-Zamerine !
-L'ascalonien…
-Ecoutez ! Je veux bien que vous fassiez votre travail. Mais je veux bien aussi que vous le fassiez avec plus de parcimonie mon cher !

Cet homme était le Maréchal des Lanciers Drascir. Un étranger à la barbe blanche et aux traits marqués. Un étranger du nord à la stature impressionnante et au charisme puissant. Zamerine avait beaucoup de mal à le supporter, car c’est l'une des rares personnes qui peut soutenir son regard avec autant d’orgueil et, mieux, avec un sourire bienveillant et narquois.

-Retourne d’où tu viens, veux tu !
-Tu donnerais des ordres à un Maréchal des Lanciers ? Par le saint Balthazar, ce n’est pas des manières !
-Maréchal ! Laisse moi rire, je ne sais pas par quel moyen tu es parvenu a manipuler la hiérarchie, Nordique, mais aucun homme a la peau si blanche ne peut mériter ce titre !
-Raciste et jaloux en plus !
-Je vais t’apprendre !

Le Derviche lança un grand coup circulaire circulaire dans le torse de son interlocuteur. Celui-ci, d’un geste fulgurant, eu le temps de bloquer la courbe acérée avec son égide et de menacer de la pointe de sa grande lance la gorge de Zamerine.

-Ta puissance est incomparable, mais tu n’a jamais été assez rapide, reprit le Maréchal. Tache de ne plus t’attaquer à un supérieur.
-Nous sommes tous égaux, c’est cela ?
-Tu ne te prives pas de cette inégalité en fauchant autant de vie innocente que Grenth en personne ! Alors tais toi ! Ahai !
-… un Lancier ne combat jamais seul...

Il avait craché sa dernière phrase. Son grade de Judicateur l’avait placé à un pouvoir très haut, juste en dessous du Maréchal. Il avait même à accomplir des besognes extérieures aux Lanciers. Mais en même temps, il devait faire preuve de respect envers tout le monde, et ne pouvait donner d’ordres directs. Il avait certainement le grade le plus ambigu et complexe de tout l’ordre.
Le plus ingrat souvent, aussi.

________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Vétéran des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 368
Age : 116
Date d'inscription : 23/12/2007

Informations
Guilde: Les Veilleurs des Sylvecimes
Serveur:

MessageSujet: Re: [Biographie] Judicateur Zamerine.   Lun 01 Sep 2008, 12:41

L’immense navire se préparait à accoster à Kamadan, le soir tombait. Du grand pont supérieur, le Judicateur Zamerine admirait les derniers rayons rouges rasants la savane de la grand île. Quelqu’un l’accosta.

« Ah ! Magnifique paysage, n’est ce pas ? »

Zamerine lança un regard étonné à l’homme. Il était grand, mince mais bien bâtit, il avait de longs cheveux blonds et portait une barbe courte. Sa belle et riche armure renvoyait les rayons de lumière dans les yeux du Judicateur. L’individu pris une grande bouffée d’air marin.

« Mmm… un vent de Sud-Ouest chaud et pur… votre contrée est magnifique monsieur… Monsieur… ?
-Judicateur, c’est tout ce que vous avez à savoir. En revanche, mon titre me confère le droit de savoir le votre, étranger.
-Je vois je vois. Je me nomme Valandril. C’est tout ce que vous avez à savoir car vous n’êtes pas un gentil garçon.
-Je n’aime pas vos manières, étranger. Je suis le chef de la Justice en mon pays et, je n’aime pas les insolents. »

Le Judicateur se retourna complètement vers l’homme, et posa le manche de son imposante faux sur le sol, dans un lourd bruit métallique.

« -Tiens ! Moi non plus, comme c’est étonnant. Alors vous êtes le chef de la justice ? Ça ne m’intéresse pas, non, pas vraiment… mais comme vous m’avez l’air aussi serviable que haut placé, auriez vous l’amabilité de me conduire à la tête de votre gouvernement ?
-Du vent, ou je risquerais de faire une bêtise… vous n’êtes rien pour moi, votre disparition n’affectera personne. J’attends quelqu’un, et servir d’escorte à un obèse pas capable de tenir une lame de bois ne m’enchante pas…
-Oh oh oh ! Le petit juge fait du zèle ! Zamerine, car je connais votre nom, je suis le Chef d’une des plus grandes guildes commerçantes de Tyrie. Je viens de l’Arche du Lion signer le traité d’échange de l’année pour Istan. »

Zamerine en fit tomber sa faux au sol, il venait de faire une gaffe.

« -Fëanor des Colporteurs d’Ascalon… Rha ! Je…
-Oui vous êtes désolé, je sais. Je ne suis pas hargneux et je ne ferais pas rapport de votre négligence. Je suis conscient que votre rôle est d’une dureté impitoyable et que vos épaules ne sont pas toujours faites pour porter ce fardeau. Maintenant, ramassez votre arme de cultivateur et conduisez moi, je vous prie. »

Le Judicateur l’aurait tué. Il se moquait bien de son importance, mais c’était sa mission que de l’escorter, et il perdrait tout si il échouait. Son titre, son honneur, sa patrie, sa tête… Et puis, ce Fëanor lui inspirait… confiance ? Peut être pas. Mais même si il était son pire ennemi, il ne l’aurait pas tué de suite. Quelque chose en son âme lui interdisait de toucher à cet homme. Du respect ? Mais pourquoi ? Il ne le connaissait pas, et de plus il venait de faire preuve de supériorité. Zamerine et son ego ne supportaient pas qu’on les touche. Pourtant…

« -Seigneur ?
-Je vous écoute, Juge.
-Je souhaite me joindre à vous. Vous… J’ai à apprendre de vous.
-Tiens ? Vous voulez que je vous apprenne à vous servir d’une vrai arme ?
-S’il vous plait, ma faux mérite plus de respect que n’importe quelle épée ou marteau… c’est un outil redoutablement efficace.
-Je le sais, je suis ouvert à tous les arts. Je teste votre humilité, et d’après votre réputation, je viens de faire un immense pas en avant.
-Sachez que mon esprit en souffre.
-Oooh ! J’accepte.
-Pardon ?
-J’ai mâté plus d’un orgueil, mais je crois qu’aucun n’a accepté sa défaite de la sorte ! De tous les prétentieux que j’ai éduqué au cours de mes voyages, aucun n’accepta qu’il le fut, bien que placé sur le droit chemin.
-Il me semble que le votre est pas mal non plus.
-Détrompez vous. Je n’ai pas dans l’idée d’être un professeur de quoi que ce soit pour qui que ce soit. Mais, j’ai été beaucoup flatté ces derniers temps. Et vous savez ce que c’est… le cœur s’emporte ! Ah ah ah !

Zamerine rendit un sourire en coin au rire du rôdeur. Les deux arrivèrent devant le sénat de Kamadan.

-Je vois, je vois…
-Bien. Maintenant, vous avez le choix. Soit vous attendez que je sorte de là, c’est à dire demain ou le jour suivant, soit vous contactez un officier des Colporteurs d’Ascalon.
-Merci. Où pourrais je en trouver un ?
-Il faut savoir les trouver ! Et aucun n’est en ce moment sur cette île. Alors, d’après vous, quel moyen sera le meilleur ? M’attendre ici, où voyager à la recherche d’un inconnu ? Maintenant, j’y vais. Que Mélandru me donne la force pour survivre à la paperasse. »

Fëanor gravit les marches en riant doucement. Le Judicateur avait choisi. Il restera là, sans bouger. C’était une épreuve de patience, de force morale et de sagesse.
Après, quand il entrerait dans la Guilde, les gens le respecterons. Il aime beaucoup le respect.

________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Vétéran des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 368
Age : 116
Date d'inscription : 23/12/2007

Informations
Guilde: Les Veilleurs des Sylvecimes
Serveur:

MessageSujet: Re: [Biographie] Judicateur Zamerine.   Lun 01 Sep 2008, 12:46

Un jour passa sans que Zamerine n’eut bougé le moindre membre. C’était là encore une des forces de l’art Derviche. La méditation.
Ces prêtres guerriers honorent jour après jour, respiration après respiration, les 5 Dieux.
Les meilleurs d’entre eux possédaient souvent la force de Balthazar, la sagesse de Dwayna, les pouvoirs de Lyssa, la poigne impitoyable de Grenth et l’invulnérabilité de Mélandru.
Mais souvent, surtout quand on a un métier tel que juge suprême du pays, on « préfère » un dieu à un autre.
C’était le cas de Zamerine.
Grenth et lui sont deux vieux amis, disait il. Il arrive parfois que l’un prenne le corps de l’autre, mais toujours dans le même sens. Ses transformations mystiques… voilà ce que craignait même les pirates. Voir un homme aussi imposant tomber en transe, hurler à la mort, devenir glacé… voir tous ses traits se métamorphoser en corps de géant… voir la tête de mort et les yeux de Grenth prendre la place du crâne chauve sous un capuchon…. Aucun des « condamnés par la justice » n’y a survécu.
Aussi, Zamerine étend il ses prières. Quelques unes de ses futures victimes sont de grands héros étrangers capables de gagner en duel même contre une représentation d’un dieu. Sauf peut être…


« -Par Balthazar ! Vieil incapable ! Veux tu une correction ? Infamie ! »

Une voix rauque et impressionnante tira le Judicateur de sa rêverie, il ouvrit un œil en direction de la scène.

« -Mais, mon seigneur, vous m’avez demandé de teindre les contours du motif en rouge, non ?
-Pas les contours de la pièce elle même, gueux ! Elle devrait rester or, c’est le fond qui doit être rouge ! Rouge comme le sang que mon marteau va faire jaillir de tes entrailles si tu ne répares pas cela très vite ! »

Un grand guerrier, un colosse chauve arborant cicatrices de guerre et armure imposante, avait des mots avec un teinturier un peu sourd. Il tenait dans sa main rageuse une cape délavée. Cette cape… celle de Fëanor ! Le destin lui avait sourit. Le Judicateur se leva et alla à la rencontre de ce don du ciel.

« -Excusez moi, Colporteur.
-Quoi encore ? Euh... Pardonnez moi ! Mais ce tire-au-flanc a détruit une cape très précieuse.
-Précieuse dites vous ?
-Oui ! Les matériaux qui la composent sont riches et très solides, et elle a valeur d’écusson... ou de symbole... ou de…
-D’insigne d’officier.
-Voilà ! Vous êtes malin vous autres les éloniens. Mais, comment savez vous ça ?
-C’est votre chef qui m’envoie.
-Fëanor ? Il est ici ?
-Oui, il discute affaire dans le grand bâtiment derrière moi.
-Et il ne m’a pas prévenu ! Le fils de grawl ! »

En finissant sa phrase, le guerrier fit tomber la tête de son marteau au sol. Vu le niveau le fracas provoqué, Zamerine se dit que l'homme était certainement très puissant pour manier une masse pareille.

« -Et que veut il, ce vieux bougre de rôdeur ?
-Je vois que vous êtes amis… monseigneur… ?
-Ardor ! Thaoth Ardor ! Amis ? Non ! C’est mon frère d’armes, et le seul qui me mérite ! Ah ah ! Nous avons autant tué de monstres que bu de bières ! Et toutes les tavernes de ce continent ne pourraient étancher ma soif ! »

Vu la stature, et la cicatrice qui lui fendait le visage, Zamerine voulait bien le croire.

« -Je vois. Il m’a accepté dans votre Guilde. Il m’a demandé de chercher un officier pour s’occuper de tout…
-Qui êtes vous au fait ?
-Je m’appelle Zamerine, Juge suprême de ces contrées, Judicateur des Lanciers du Soleil.
-Mazette ! Vous êtes une sorte de… Maréchal de guerre ?
-Mon titre est certes grand mais je ne suis à la tête d’aucune armée.
-Ah ! Vous manquez quelque chose ! Aaah ! La joie d’emmener une armée entière à la rencontre des troupes ennemies, brandir son arme pour que tous brandissent leurs armes, se ruer pour que tous vous suivent, et hurler pour l’honneur et la victoire ! »

Le Judicateur était donc tombé sur un vétéran. Un de plus. Tant mieux, tant mieux, pensait il. Cela prouve que la Guilde qu’il va intégrer est composée de gens assez honorables pour espérer lui donner un ordre.

« - Certainement oui… Que dois je faire ?
-Là, je suis occupé. Et puis, je crois que je vais détruire votre sénat pour en sortir mon chef !
-Pardon ?
-Je plaisante bien sur, bien que mon Marteau ait vu pire.
-On dirait, oui…
-Vous allez me suivre, nous allons écraser de vilaines choses. Je verrais votre valeur au combat… mais contre les faibles créatures qui peuplent Istan. Donc il va falloir que vous les tuiez par paquet de cent ! Je me contenterais de les foudroyer de regard. »

Certes, les bêtes sauvages d’Istan étaient de nocifs parasites. Mais ce Thaoth avait la détermination de nettoyer le pays pour occuper sa soirée… était il fou ou méritant de louanges en sa contrée ? Il l’apprendrait. Il apprendrait tout dès maintenant, il voulait tout savoir.
Il avait toujours connu les secrets de tout le monde. Et il avait les dieux de son côté.

________________________________________________


Dernière édition par Fëanor le Ven 27 Mar 2009, 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Vétéran des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 368
Age : 116
Date d'inscription : 23/12/2007

Informations
Guilde: Les Veilleurs des Sylvecimes
Serveur:

MessageSujet: Re: [Biographie] Judicateur Zamerine.   Lun 01 Sep 2008, 13:08

Le bateau accosta. Le Judicateur sauta sur le ponton et observa les alentours. Le port des Colporteurs d’Ascalon était comme un village à part entière. Réellement vivant, avec un marché et des passants. Une petite vie sur une île, protégée par un Hall Guerrier.
Insignifiant ! Mais il n’était pas là pour faire quelconque Justice. Pour le moment.
Il attrapa un vieux garde assoupit sur une chaise et commençait à le questionner à voix basse.
La scène dura longtemps, et le garde commençait à trembler de peur.
Un moine passait par là, lui aussi arborait la cape rouge et or. Il pointa du doigt Zamerine, qui lui rendit un regard de serpent.


« -Lachez cet homme sur le champ, étranger.
-Je ne faisait que demander mon chemin.
-En extorquant des informations identitaires ?
-Ma foi je…
-Taisez vous, et ne recommencez plus, ou je vous monterais ce dont ma foi est capable. »

Thaoth débarqua à son tour.

« -Salutations maître Hong, ne craignez rien, il est avec moi. C’est Fëanor qui l’a invité.
-Fëanor ? Mais il n’est même pas présent. »

C’est alors que l’interessé monta sur le pont du bateau et sauta à terre avec un sourire radieux.

« -Si, il est là, Xyu !fit le rôdeur en se dirigeant vers le petit groupe. Le Judicateur Zamerine ici présent est quelqu’un de spécial, mais avec tout ce que nous allons lui apprendre, il fera un puissant ami à Elona.
-Vous choisissez vraiment mal vous amis tout les deux…
-Allons, viens Xyu, je vais faire le rapport du traité de commerce avec Istan. Nous avons à parler. Thaoth, accompagne Zamerine à la salle d’arme avec Arthas. Il va commencer par se battre, ce n'est pas dans mes habitudes de recrutement mais je suis curieux de son arme de paysan. »

Le guerrier répondit d’un hochement de tête et s’exécuta. Zamerine fulminait en lui même. Que l’on parle de lui comme si il n’était pas là… Il a toujours vécu dans le respect.

« -Monsieur Ardor je crains que votre… « vieil ami » Valandril vous prenne pour un sous fifre.
-Mais non ! On se parle toujours comme ça, a part pour des choses personnelles.
-Ce qui arrive rarement.
-De plus en plus en effet.
-Vous êtes sur que son amitié de part pas en lambeaux ? C’est comme une lame, quand on ne l’entretient pas, elle se brise.
-Mon Marteau n’a jamais été entretenu et il fracassera toujours n’importe quel crane. »

Le Judicateur décida alors qu’il ferait craquer quelqu’un d’autre en premier. Ils arrivèrent dans la salle d’entraînement, toujours en dehors du Hall.
Arthas se tenait là. Zamerine se demanda dans quelle congrégation il était tombé… est ce que tous les guerriers Tyriens était pareils ?
Ce nouveau visage était comme Thaoth, enfin… comme il devait y ressembler dans sa jeunesse.


« -Arthas Celebrion ! Je t’emmène un faucheur ! Fëanor veut que tu lui apprennes à couper du blé.
-Thaoth, je suis heureux de te voir ! Assied toi et contemple, j’ai affûté les bords du mon bouclier, je m’en sers encore plus qu’avant !
-Par Balthazar, mon crane s’en souvient encore.
-Ça vous dérange que quelqu’un d’aussi haut placé que moi attende qu’un jeune garçon vienne prendre sa raclée ? intervint Zamerine, à bout de nerfs »

Le guerrier brun dévisagea Zamerine de haut en bas, puis se rapprocha de lui. Comme Thaoth, sa stature était bien deux fois supérieure. Aussi grand mais moins balafré, il respirait la force de la jeunesse. D’un coup, il ouvrit ses bras et écrasa l’élonien dans une étreinte horrible.

« -Argh… Humpf… a…. arr… arrêtez! J’étouffe…
-Très bien, comme tu voudras. 
-Que Grenth vous emporte !
-Je lui dirais que j’ai failli tuer un de ses acolytes dans une bête étreinte amicale. »

La dite étreinte n’avait eu rien d’amicale. Arthas était fort, sa jeune beauté dégageait bien moins l’expérience et la noblesse que le sieur Ardor, qui s’amusait bien en voyant la scène. Mais oui, Arthas était fort, plus fort que l’autre. Arthas est comme un fils pour Fëanor.
Une cible de premier choix.


« -En Garde !
-Range ta faucille, tu iras t’entraîner avec la garde des murs. »

S’en était trop. Plus l’un l’humiliait, plus l’autre riait. Les yeux de Zamerine devinrent blancs et il tomba un genou au sol. On aurait cru qu’il pleurait la perte de tous les siens. Arthas se tourna vers Thaoth, qui haussa les épaules en souriant.

« -Soit châtié ! Infidèle ! »

Le corps de l’Elonien grandit démesurément, une armure apparu dans son dos et l’enveloppa tout entier, sa faux doubla de volume, sa voix… sa voix devint métallique, suprême, exagérément grave et forte.
Arthas était déjà en garde, sa grande épée luisait en l’air, et son bouclier immense le protégeait. Thaoth se leva, son sourire éffacé. Son expression était grave, sa main se crispa sur la manche de son marteau.
Ils étaient devant un géant en armure noire et rouge. Deux têtes de chiens infernales semblaient rugir de la lave par ses épaulettes.
La forme se mit alors à bouger. Ses pas lourds brûlaient l’herbe et se dirigeaient vers le jeune Celebrion.
Il avait peur. Fëanor lui avait pourtant fait oublier ce sentiment. Il avait peur contre un inconnu, alors qu’il avait défait des armées entières de bêtes. Balthazar se dirigeait vers lui pour le tuer. Un adversaire et une arme inconnu, il se reprit que trop tard.
Dans un mouvement circulaire aussi puissant que rapide, l’Avatar brisa sa garde et le fit tomber à terre. Une rapide panique avait eu raison de sa puissance, mais une seule fois.
Se redressant, il empoigna son bouclier et chargea. Il para trois coups mortels avant d’arriver à portée. Dans une roulade, il entailla profondément les jambes avec les bords de son bouclier, mais celui ci s'y figea. Privé de protection, un coup de manche en pleine mâchoire le fit littéralement décoller.
Un pied sanglant se posa sur la poitrine d'Arthas, et l’avatar l’écrasa de tout son poids pour lui briser les côtes.
Un immense bruit de métal retentit. L’armure de l’Avatar se fendit et ses entrailles fantomatiques éclatèrent de par son abdomen. Le marteau de Thaoth eu raison de la colère de Zamerine.
Dans un grand flash bruyant, « Balthazar » disparu et laissa place au corps du Judicateur, essoufflé et plié en deux.


Avant de sombrer dans l’inconscience, ce dernier aperçu la silhouette floue de Fëanor se pencher sur Arthas gisant à terre.

________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Biographie] Judicateur Zamerine.   Aujourd'hui à 02:11

Revenir en haut Aller en bas
 
[Biographie] Judicateur Zamerine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biographie de Viken
» Biographie Guigoux
» Biographie Hero Kokoto
» [RP] Biographie de KurtWagner, X ème Duc de Champagne
» Biographie de Kasumi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes :: Légendes :: Bibliothèque :: Mémoires d'aventuriers-
Sauter vers: