[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes


Bienvenue sur le forum des Veilleurs des Sylvecimes [VdS]

Alliance

[FRT] | [arcs]




 
AccueilPortailCalendrierRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Recit] Ambre à gogos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
vifesprit
Arpenteur des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 640
Age : 37
Date d'inscription : 26/01/2008

Informations
Guilde: VdS
Serveur: Roche de l’Augure

MessageSujet: Re: [Recit] Ambre à gogos   Sam 27 Juin 2009, 15:00

Chapitre XXVI: Trembleforêt

Le sinistre jour de la première utilisation de l'arme du projet Trembleforêt ne restera pas dans les mémoires. L'être humain est ainsi fait, il ne se souvient que de ses victoires, mais jamais de ses défaites.

Deux jours avant, le comte Petrov Zu Heltzer sortait enfin du coma. Certains furent étonnés, d'autres pensant que le « coma » avait été une excuse pour prendre des vacances du pouvoir ne firent pas de commentaires, mais tout le monde était content de le voir revenir. Moi parce que le pouvoir m'avait blasé, les autres principalement parce que je n'avais justement plus tous les pouvoirs. Les intrigues de la cour allaient pouvoir recommencer.

Donc deux jours après la miraculeuse guérison du comte, la gigantesque forteresse mouvante luxonne était à la frontière de la forêt d'Echovald. La forteresse avait la forme d'un immense poisson rouge de trente mètres de haut. Nos espions nous avaient rapporté qu'elle pouvaient contenir jusqu'à trois garnisons luxonnes soit environ douze mille hommes. Pour faire face, notre fort Trembleforêt en contenait quinze mille. Théoriquement, nous étions les plus nombreux et les mieux armés. Cependant, la forteresse luxonne transportait également une centaines de tortues de siège, des tortues faisant deux mètres au garrot sur lesquelles les luxons avaient fixé des canons. D'après nos informations, ces canons tiraient des blocs de Jade de la taille d'un homme. C'est pourquoi nous aussi nous avions une arme secrète.
Il s'agissait d'un énorme instrument de musique, un mélange entre un cor et un orgue, capable d'envoyer une onde sonique destructrice dans une direction précise. Le grand conseil des nobles avait longuement discuté pour savoir si cette arme serait une arme de destruction totale, c'est à dire qu'elle détruirait tout, hommes, bêtes, bâtiments ou un type précis. Finalement malgré un lobby acharné du Baron Mirek Vasburg, l'option destruction totale fut rejetée. L'onde ne touche que ce qui est en bois véritable, arcs, bâtons magiques et la forteresse luxonne composée à quatre-vingt pourcent de bois. Pour éviter que le fort contenant l'arme ne soit détruit par elle, toute la construction a été faite en ambre et en pierre.

Côté kurzick, le plan était simple et sans bavure. Dés que la forteresse luxonne serait à portée, l'arme résonnerait dans la forêt, faisant écrouler la forteresse sur ces occupants. Il suffirait ensuite d'envoyer l'armée pour achever les blesser.
Côté luxon, le plan était simple et sans bavure. Envoyer quelques tortues en avant de la forteresse pour creuser un chemin à l'intérieur de la forêt pétrifiée, utiliser la forteresse pour protéger les tortues et leur permettre de s'enfoncer le plus loin dans les lignes kurzicks, jusqu'à atteindre le verger éternel, source des Juggernauts kurzicks.
Côté pacifiste, le plan était simple et sans bavure. Dés que la forteresse luxonne serait à portée, l'arme de Trembleforêt enverrait son onde de choc faisant écrouler la forteresse sur ces occupants. L'écroulement de la forteresse enverrait une onde retour qui dérèglerait l'arme de Trembleforêt, focalisant l'onde sur les structures en ambre, faisant ainsi s'écrouler une partie du fort de Trembleforêt. Cela ferait beaucoup de morts, mais cela marquerait les esprits et motiverait la population à la cause pacifiste.

J'avais donc aidé les pacifistes à mettre au point le système de déréglage et à l'intégrer dans le terrible instrument de musique. Mais je voyais bien qu'ils n'avaient pas conscience de leur acte. Pour eux les morts à venir n'étaient que des chiffres, des arguments futurs pour leur cause. Sandra m'a dit un jour: "Ce sont des victimes nécessaires." La même phrase que les généraux kurzicks emploient pour leur assauts foireux contre la nation luxonne.
Enfin le jour J arriva et tout se passa comme les pacifistes l'avaient prévu. Par contre, il n'avait pas prévu les litres de sang des hommes et bêtes écrabouillés que la terre de la forêt ne pouvait absorbé, ils n'avaient pas prévu les combats acharnés des survivants qui bien que blessés n'hésitaient pas à se sacrifier pour tuer au-moins un ennemi. Un massacre, une boucherie.
La population en apprenant la nouvelle, bien que les autorités aussi bien luxonne que kurzick essayaient de museler l'information, fut totalement écœurée et demanda la fin des hostilités.
Un cesser-le-feu fut proclamé. Ce n'était pas encore la fin de la guerre,mais ça s'en approchait.

Bien sur, il fallut trouver des coupables. Difficile de blâmer les concepteurs de l'arme car elle avait fonctionné contre la forteresse, on aurait bien mis ça sur le dos des pacifistes, sauf que ceux-ci étant maintenant loués par la population, politiquement c'était trop dangereux. Il fut donc décider d'oublier cet « incident ».
Cependant, dans cette chasse aux sorcières le Baron Vasburg a quand même gagné une petite victoire en obtenant mon exil pour quelques années. Il pensait que cela me détruirait, comme il se trompait, j'avais besoin de faire une pause, je pris mon départ avec le sourire.

Je m'exilais donc pour le petit village frontalier du mont Qinkai, ou plus précisément pour une caverne au-dessus du village en bordure du territoire des Yétis, ces singes géants préférant lancer des pierres deux fois plus grosses que votre tête plutôt que de discuter. De toute façon, j'étais là pour me reposer et mes fâcheux voisins m'assurait une grande tranquillité.
Sandra venait de temps en temps me rendre visite. Elle était devenu une personne politiquement importante maintenant que le pacifisme était à la mode. Aussi son emploi du temps était plus que surchargé, mais elle trouvait toujours un peu de temps pour passer me voir dans ma retraite.
Le monde semblait plus calme, les luxons et les kurzicks commerçaient entre-eux. Même si l'entente n'était pas encore cordiale, c'était déjà un début.

Je rentrai d'une journée de pêche au lac, qu'en je vis planté devant ma caverne Markus. Je me rappelai la première fois que je l'avais vu avec son ami Pinhg, en me réveillant dans le fourgon me menant aux mines d'ambres. Ce souvenir était vieux, il me semblait que c'était il y a des siècles.
Markus s'approcha de moi. Sans un mot, il me tendit un splendide couteau luxon. L'ouvrage était magnifique, il provenait du clan de la tortue. Toujours sans un mot, il jeta un regard en arrière, Sandra sortit de la caverne, le regard triste. Je m'approchait d'elle pour l'enlacer.


Fin de la quatrième partie

________________________________________________
"Je suis Melandru, mère de la terre et de la nature. Vous serez désormais liés à cette terre. Quand elle souffrira, vous souffrirez aussi."
Ecrits de Melandru : 48 AE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vifesprit.tumblr.com
vifesprit
Arpenteur des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 640
Age : 37
Date d'inscription : 26/01/2008

Informations
Guilde: VdS
Serveur: Roche de l’Augure

MessageSujet: Re: [Recit] Ambre à gogos   Sam 27 Juin 2009, 15:10

Epilogue

Spoiler:
 
FIN

________________________________________________
"Je suis Melandru, mère de la terre et de la nature. Vous serez désormais liés à cette terre. Quand elle souffrira, vous souffrirez aussi."
Ecrits de Melandru : 48 AE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vifesprit.tumblr.com
 
[Recit] Ambre à gogos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 2050 La légion du crane d'ambre
» Bon recit et belles figs
» Le recit d'une campagne
» AMBRE LUELLA DILETTA #415 456 2585
» Conversation entre Ambre et Luca: clash.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes :: Légendes :: Bibliothèque :: Mémoires d'aventuriers-
Sauter vers: