[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes


Bienvenue sur le forum des Veilleurs des Sylvecimes [VdS]

Alliance

[FRT] | [arcs]




 
AccueilPortailCalendrierRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Défi aux alliés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Imiria
Seigneur du Royaume Tellurique


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 15/04/2008

Informations
Guilde:
Serveur:

MessageSujet: Défi aux alliés   Jeu 01 Jan 2009, 18:36

La porte d’entrée, minuscule pour la battisse, donne sur un couloir étroit mais haut de plafond. Aux murs les trophées empaillés alternent avec de petites lanternes tout juste suffisantes pour éclairer le carrelage recouvert par endroit de riches fourrures, de parchemins et de portraits. A droite l’embranchement mène aux chambres, froides et sombres. A gauche les rires et éclats de voix attirent vers la grande salle. Ici les tètes menaçantes des animaux tués par les visiteurs deviennent accueillantes, presque joyeuses de la compagnie des hommes.

Ce n’est pas une salle d’auberge comme une autre malgré la présence d’un vénérable bar de bois et de quelques tabourets. Ici les tables sont basses, les chaises remplacées par de profonds et moelleux fauteuils, les lampes habillement disposées pour que chacun se sente bien, comme chez soi. Le bois trop vert crépite et fume dans l’immense cheminée de pierre. On aurait pu s’y asseoir si la chaleur n’avait été si forte.

Au coin près des flammes trône un grand fauteuil, le seul à bascule. Entre ses bras se sont reposés les plus grands. En d’autres temps. Car aujourd’hui celle qui se balance devant le feu ne fait pas partie de l’élite. Tous hésitaient à y prendre place. Elle a osé. Elle a troqué son oeil de feu contre une couronne de fleurs blanches. Sa robe noire doit être brûlante tant elle est proche de l’âtre.

Elle parcoure la gazette, détendue, heureuse d’avoir trouvé cette demeure, cette Seigneurie perdue au milieu du grand Nord. Rien ne semble pouvoir troubler sa sérénité. Pourtant elle se fige. Ses yeux se plissent à la lecture d’un article, un simple entre filet perdu dans en dernière page. Les dernières lignes la glacent, piquent sa fierté.

« ... Les noirs Seigneurs du Tourment continuent donc de narguer l’Empire, malgré les crieurs, malgré les hordes envoyées contre eux, malgré le courage de nos combattants. Y aura-t-il un jour une guilde, une alliance capable de s’unir et de les vaincre, que le monde soit enfin débarrassé des dernières forces du mal ? Rien n’est moins sur... »

Elle se redresse, glisse une jambe sous ses fesses pour paraître plus grande, cherche son bâton : l’Empire à besoin d’elle. Elle sait pouvoir compter sur les derniers Telluriques pour relever le défi, mais ils ne suffiront pas. Elle rédige un message à l’adresse de Selene. La rôdeuse viendra, ne l’abandonnera pas, elle en est certaine.




« Et il est temps, pense-t-elle, temps de lancer un appel. L’alliance répondra-t-elle ? »

Elle hésite... par qui commencer ?

Elle sait les Equarrisseurs en exploration, éparpillés au quatre coins de l’Empire. Il faudra du temps pour les retrouver, les convaincre de venir. Et elle les connaît peu, Selene ira.

Elle sait les Veilleurs en lutte pour sauvegarder leurs terres, occupés par leur combat. Peut-être que les portails qui déversent sur leurs terres des flots de morts vivants ont-ils un lien avec le Tourment ?

Les Veilleurs, elle ira d’abord chercher les Veilleurs. Elle a confiance en eux, eux qui ajoutent chaque jour de nouveaux récits à la longue liste de leurs victoires. Elle devra certes faire attention, ne pas utiliser de sorts sur leur territoire. Car le feu qu’elle manipule ne convient pas à leurs usages, car les élémentalistes ne sont pas bienvenus dans leurs forêts.

Elle empoigne le Koosun, quitte le doux cocon de l’auberge fabuleuse, laisse à d’autres le fauteuil à bascule, à regret. La petite porte franchie, elle frissonne. Dehors le froid cingle sa peau nue, sa robe noire vole au vent, la neige glace ses longs cheveux. Mais elle lance un appel par la voix du vent, prévient de sa venue et se met en marche pour rejoindre ses alliés.

Quel sera leur accueil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imiria
Seigneur du Royaume Tellurique


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 15/04/2008

Informations
Guilde:
Serveur:

MessageSujet: Re: Défi aux alliés   Mar 27 Jan 2009, 15:08

L’élémentaliste grelotte malgré la clémence relative du climat. Elle s’assoit, pose l’Amadis et d’instinct tend la main vers le Koosun soigneusement enveloppé. Elle doit utiliser toute sa force morale pour arrêter son geste, pour s’obliger à supporter le froid et l’humidité du Syln, pour renoncer à utiliser sa magie du feu. Elle sort de son volumineux paquetage un morceau de pain rassit et sa dernière lanière de viande puis commence à mâchouiller le nourriture froide. Son regard perd sa vigilance alors que les souvenirs de son voyage lui reviennent.

Depuis la Seigneurie elle a du rejoindre le territoire Norn et s’attaquer seule à la traversée des Cimesfroides. La magie du Koosun l’a soutenue dans les montagnes, lui a permis de trouver la voie jusqu’aux Sylvecimes, de supporter la neige le vent et les tempêtes, ainsi que les lanières de ses sacs qui lui scient les épaules. Hier elle a trouvé refuge dans un étrange couloir creusé dans la roche, découvert par hasard ou par la volonté des Dieux, Un couloir à l’entrée presque invisible, juste assez large pour laisser passer un homme. Elle ne l’a pas exploré, trop heureuse de trouver un abri après des jours d’errance.

Mais aujourd’hui où dormira-t-elle ? Elle range le reste de pain, incapable de demander à sa bouche de dégeler un autre morceau. La forêt qui l’entoure est dense, elle ne saurait donner d’âge aux arbres immenses qui la peuplent.

« La forêt est vivante, songe-elle tout haut. Elle a une conscience... étrange. »

Ses jambes naguère si blanches virent au bleu. Elle fixe ses doigts fripés par la brume du fleuve. Engourdie elle arrive à ouvrir son sac et en sors sa chaude robe Norn. Elle aurait du la mettre plus tôt, ce matin, quand elle a décidé de se passer du feu. Bien qu’elle soit seule elle cherche un bosquet, tente de se mettre à l’abri des regards. En enlevant sa robe noire elle réalise sa faiblesse et sa fatigue. Elle tremble, presque nue dans l’ombre du crépuscule. Elle prend soin de ranger l’armure luxon avant d’enfiler enfin la lourde pelisse Norn. Elle se gronde elle-même :

« Quand apprendras-tu à prévoir ? les peaux et la fourrure, humides par endroit, vont plus te refroidir que te réchauffer. Tu n’as plus le choix Imiria, tu ne peux pas dormir sous peine de te transformer en statue de glace. »

Un gémissement s’échappe de ses lèvres gercées quand ses muscles protestent sous le poids de ses sacs, mais elle serre les dents. Il faut qu’elle marche, que le sang circule dans ses veines. Elle avance lentement. Chaque pas est un supplice. Mais où sont donc les Veilleurs ? Ne sont-ils pas sensés surveiller les Sylvecimes ? Et accepteront-ils de l’aider ?

Quand son bâton glisse sur un tapis de feuilles humides elle cherche à se rattraper, mais le poids de ses sacs l’entraîne trop vite vers le sol. Surprise, incapable de réagir assez vite pour se rétablir elle tombe lourdement. Sa tempe heurte une racine, la conscience lui échappe.

« Mal... dormir ...»


Dernière édition par Imiria le Dim 01 Fév 2009, 17:47, édité 4 fois (Raison : correction du nom du fleuve, c'est "Syln" et non pas "Slyn", la carte de Kalendrack comporte une erreur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helari
Panacée des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 1547
Age : 25
Date d'inscription : 28/03/2008

Informations
Guilde: Veilleurs des Sylvecîmes
Serveur:

MessageSujet: Re: Défi aux alliés   Mar 27 Jan 2009, 21:44

L'étrangère avait pénétré dans le domaine des Sylvecimes depuis quelques jours maintenant. Luthien Mirmillis, postée au point d'observation Est n'avait pas tardé à la trouver. Elle avait ressenti cette présence dès son arrivée : un léger changement dans l'atmosphère, imperceptible à ceux qui ne sont pas liés à la forêt...
La rôdeuse, accompagnée de son ourse, l'avait retrouvée grâce aux arbres d'où émanait cette tension qu'elle percevait.
Ainsi s'était elle rapprochée de sa cible et l'avait suivie. Luthien ne s'en était pas trop approché, car la femme qui s'était engouffrée dans le bois était une élémentaliste, armée d'un bâton de feu et elle craignait qu'elle ne déclenche un incendie...Inquiète, Luthien avait fait parvenir un message au cœur, car même si elle était persuadée de ne pas avoir été la seule à ressentir l'arrivée de cette voyageuse, elle n'était pas certaine que les autres aient réagi.
Cela faisait deux jours qu'elle pistait l'élémentaliste et guettait ses moindres gestes. Cette dernière avait attendu d'être transie de foid pour enfiler une fourrure qui ne semblait pas la réchauffer pour autant. Luthien, qui se déplaçait silencieusement à quelques dizaines de mètres derrière, tentait de découvrir le but que s'était fixé l'élémentaliste qui semblait perdue - elle était passé plusieurs fois au même endroit sans avoir l'air de s'en rendre compte -.

La femme était meurtrie par le froid, totalement à bout de forces. Luthien voyait bien qu'elle s'efforçait de continuer son chemin tant bien que mal, mais la nature finit par prendre le dessus : l'élémentaliste chuta et ne se releva pas.
Luthien attendit quelques minutes avant de s'approcher, pour être bien sûre que l'autre ne rusait pas - le pistage était quelque chose d'assez nouveau pour Luthien, qui ne considérait pas comme impossible le fait d'avoir été repérée -. Elle s'approcha de la femme qui s'était vraiment évanoui, elle semblait si inoffensive ainsi allongée...
La Rôdeuse enjamba le corps, déposa son carquois d'où elle sortit quelques flèches. Elle allait agir lâchement, mais voulait privilégier sa sécurité. Elle s'empara d'un bras de l'étrangère, le tendit,et planta des flèches dans le sol à travers la manche. Elle répéta cette action plusieurs fois, bloquant ainsi les éventuels mouvements de l'élémentaliste à son réveil. Une fois le travail achevé, elle se dit que c'était inutile et stupide, l'autre n'aurait qu'à tirer un peu pour se libérer.
Tant pis, même si ça ne la retiendra pas, cela servira au moins à la surprendre quelques secondes, Luthien aurait l'initiative du combat.

Reste caché ici, indiqua-t-elle à Gorlak en désignant un petit buisson.

Luthien déposa le bâton de feu à plusieurs mètres du corps, une précaution supplémentaire, attrapa une flèche et son arc qu'elle avait orné d'une plume de geais qu'elle avait trouvé dans la matinée. Elle se positionna au dessus du corps. Elle surplombait l'élémentaliste, l'arc pointé vers son visage, la flèche encochée.

Réveillez vous ! s'exclama la Rôdeuse. Réveillez vous, et dîtes moi qui vous êtes, et ce qui vous amène par ici ?! Réveillez vous !

Pas de réponse.

Allez, on se réveille ! dit Luthien, en donnant un petit coup de talon dans la hanche de la jeune femme.

L'effet ne fut pas différent que précédemment.

Réveillez vous ! Allez ! répéta-t-elle, tandis qu'une légère brise se levait.

Impatiente, Luthien décrocha sa gourde se sa ceinture, et versa quelques gouttes d'eau sur le visage de l'élémentaliste en redonnant un petit coup sur sa hanche, pendant que la brise s'estompait.

Soudain, un petit mouvement au sol, tout se passa en une fraction de seconde.
Ré...avait commencé Luthien, après avoir rangé sa gourde et commencé à ré-encocher sa flèche, mais l'autre femme s'était réveillé et avait essayé de bouger. Immobilisée par les flèches de Luthien, elle avait poussé un petit cri de surprise.
La Rôdeuse n'avait pas eu le temps de dire quoi que ce soit, une énorme bourrasque souleva Luthien, qui alla s'écraser sur un arbre.

L'étrangère s'était relevé, mais à peine avait elle retrouvé l'équilibre qu'elle fut repropulsée à terre et immobilisée par la masse que représentait Gorlak.

Luthien qui s'était vite relevé s'exclama :

Quelle folie ! Par Mélandru ! Ne touchez pas à un poil de cet ourse ou je vous égorge ! Maintenant répondez ! Qui êtes-vous ? Et que faites vous ici ?!

Sous cet air de puissance, elle était terrifiée et espérait que d'autres arriveraient bientôt : elle ne ferait pas le poids contre l'élémentaliste si elles devaient se battre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imiria
Seigneur du Royaume Tellurique


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 15/04/2008

Informations
Guilde:
Serveur:

MessageSujet: Re: Défi aux alliés   Jeu 29 Jan 2009, 13:16

« Réveillez-vous, allez ! »

La conscience lui revient. Pas un geste, pas un battement de cils ne doit la trahir. Allongée, les bras en croix, elle explore l’éther à la recherche du Koosun. Il est loin, trop loin pour le saisir, mais l’Amadis reste à portée. De toute façon elle s’est jurée de ne pas mettre en danger le domaine des Sylvecimes. Sa tète la lance, des pointes de douleur pulsent sous son crâne.

« Sur qui suis-je tombée, dans quelle galère me suis-je encore fourrée, songe-t-elle inquiète ? »

Quelques gouttes d’eau tombent sur son visage et tentent d’obstruer son nez. C’en est trop ! L’élémentaliste appelle l’Amadis qui vient se loger dans sa main, ouvre les yeux, tente de bouger... attachée ! Et l’agresseur encoche une flèche ! La surprise lui arrache un petit cri, sa réaction est immédiate : elle doit se libérer.

Alors qu’elle en appelle au vent une voix étrange, douce, humaine et pourtant proche d’un bruissement de feuilles lui adresse une supplique.

« Attention aux arbres ! »

Elle lance la tornade avec retenue, juste assez puissante pour éloigner l’archère, pas assez pour la blesser, juste assez forte pour plier les branches, pas assez pour les casser. La magie du bâton l’aide à se relever, déchirant une manche du manteau Norn. Les autres flèches restent fichées dans l’épais tissu. Elle observe son agresseur, une jeune Rôdeuse à l’air affolé. Il lui faut découvrir qui elle est, quelles sont ses intentions.

La force de l’impact la projette au sol. L’animal est énorme, il l’écrase sous son poids. Les runes de protection ont arrêté ses griffes, mais pour combien de temps ? Et encore cette petite voix, ce chant du vent dans les arbres qui résonne dans son esprit :

« Il est affolé, ne lui fait pas de mal ! »

Elle retient l’éclair qui devait carboniser l’ours, se contente de le repousser pour pouvoir respirer et s’assoie.

« Quelle folie ! Par Mélandru ! Ne touchez pas à un poil de cette ourse ou je vous égorge ! Maintenant répondez ! Qui êtes-vous ? Et que faites vous ici ? »

Imiria se relève lentement, interpose le pouvoir du bâton entre elle et l’ourse, ouvre l’autre main en signe de paix. La rôdeuse semble heureusement plus inquiète qu’agressive, car le froid et la fatigue menacent de terrasser le corps fragile de la magicienne.

« Je suis Imiria Lynn, sœur du Royaume Tellurique commence l’élémentaliste. Je n’ai rien contre vous qui que vous soyez. Je cherche les Veilleurs, le cœur des Sylvecimes. Si vous n’en êtes pas, passez votre chemin et laissez moi trouver le mien. Si vous en faites partie, conduisez moi je vous prie. Car je viens au service de l’Empire. Je viens leur demander d’honorer le traité d’Alliance. »

Sa vue se brouille, ses jambes faiblissent, les tremblements reprennent. Elle s'essaie quand même à un sourire pour rassurer la jeune rôdeuse alors qu'un dernier rayon de soleil éclaire son visage et les troncs alentours. Et toujours cette petite voix, imperceptible frottement de feuilles :

« Baisse ta garde. Si tu respectes la forêt les Sylvecimes t’aideront. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imiria
Seigneur du Royaume Tellurique


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 15/04/2008

Informations
Guilde:
Serveur:

MessageSujet: Re: Défi aux alliés   Ven 20 Fév 2009, 16:32

La rôdeuse porte la main à son cœur et acquiesce sans dire un mot. Le temps semble suspendu, le silence s’installe et dure. Les deux femmes se dévisagent, s’estiment, se jaugent. La magicienne admire les muscles fins, la peau halée, la fière jeunesse de son adversaire. Elle a conscience de sa propre pâleur, des fines cicatrices qui zèbrent son corps, de la faiblesse de ses jambes meurtries. La lassitude la rattrape. Le temps a passé, implacable, et aujourd’hui seule la flamme de sa fierté la soutient encore.

« Je suis ici en alliée, répète-t-elle pour rompre le silence. Je savais le cœur des Sylvecimes difficile à trouver mais je n’imaginais pas pouvoir m’y perdre, ni qu’on m’y laisse mourir de froid. »

Toujours rien, ni parole ni geste. Mais Imiria connaît cette cape qui flotte sur les épaules de la rôdeuse, elle reconnaît les couleurs des Veilleurs. Jusqu’à quand vont-ils la faire patienter ?

« Suffit ! clame-telle, soudain submergée par un élan de colère. Si je suis indésirable sur vos terres, je ne voudrais pas m’imposer. J’espère seulement que tu porteras mon message jeune rôdeuse. »

Elle marque une pause. N’a-t-elle pas cru apercevoir une forme étrange du coin de l’œil, à peine plus grande qu’un nain, mais plus mince et à la peau vert pâle ?

« Transmet ce message aux Veilleurs je te prie : l’Empire compte encore de multiples poches de noirceur, nous le savons. Mais il en subsiste une plus sombre, un gouffre infernal, un domaine démoniaque tenu par les quatre seigneurs du Tourment. Et au dessus, celui qui les gouverne tous ricane et humilie nos légions. Le Telluriques partent en guerre contre lui. Seuls ils échoueront peut-être, mais au moins ils se seront battus. »

Les tremblements, encore ! Elle essaie de les maîtriser, les dissimule du mieux qu’elle peut. Ne pas montrer ses faiblesses !

« Je suis venue en vos terres pour demander aux Veilleurs d’honorer le traité, de marcher aux cotés de leurs alliés, reprend-elle. Je pars maintenant pour Elona où j’attendrai votre réponse. »

Imiria lève la tête, s’oriente aux étoiles dont la lueur naissante perce à peine la brume, puis prend la direction du Sud sans se retourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helari
Panacée des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 1547
Age : 25
Date d'inscription : 28/03/2008

Informations
Guilde: Veilleurs des Sylvecîmes
Serveur:

MessageSujet: Re: Défi aux alliés   Mar 24 Mar 2009, 20:50

Attendez ! s'exclama la Rôdeuse.

Mais l'étrangère ne se retourna pas, elle était bien décidée à partir. Énervée Luthien partit dans la direction inverse, vers le Coeur des Sylvecîmes, abandonnant l'itinéraire prévu par son tour de garde. Elle était énervée après elle même, car elle avait reçu de la plus mauvaise des manières une alliée, et de surcroit l'avait fait fuir. Mais elle était également énervée contre les Veilleurs, qui ne s'étaient pas manifestés malgré son appel, la laissant seule dans cette situation qu'elle était, selon elle, incapable de gérer à cause de son manque d'expérience. Aurait-elle du guider cette inconnue sans attendre un quelconque soutient ? Elle n'en savait rien...
Sans s'en rendre compte, elle s'était mise à courir. Elle apercevait maintenant la cime des arbres du Coeur. Après avoir traversé un pont de lianes au dessus du Slyn, et s'être enfoncée dans le bois, elle arrivait enfin au pied des trois Abres majestueux. Sa destination : l'essaim de plates-formes situées à 10 mètres au dessus de sa tête...
La plate-forme principale était un peu le centre de la vie du Coeur. Elle était la plus accessible, la plus spacieuse, et l'on y trouvait les grandes Cartes du monde, ainsi que les tableaux d'affichage de la Guilde, qui seraient bientôt décorés d'un nouveau message...Luthien s'assit à une table sur laquelle elle trouva du parchemin et de l'encre, elle en utiliserai de la rouge pour montrer l'importance de son message.

"Chers Veilleurs, j'ai rencontré à l'orée de nos bois une femme prétendant être une alliée, Imiria Lynn, du Royaume des Frères Telluriques. Ne la connaissant pas, je n'ai pas su comment agir. J'ai bien envoyé un message ici, au Coeur, mais il semblerait que personne n'y ait prêté attention. L'embarrassante situation dans laquelle nous nous trouvions, elle et moi, à fini par lui peser sur l'esprit : elle s'est est allée en Elona. Elle m'a justifié sa présence ici en me disant être venue pour honorer le traité d'Alliance, elle requiert notre aide pour aller défaire Mallyx dans son sombre domaine.
Quoi qu'il en soit, j'espère que cette fois, mon message ne sera pas vain, et que quelqu'un dont la connaissance de l'alliance est plus vaste que la mienne s'occupe de cette affaire. J'entends par là qu'une reprise de contact devrait être faite avec cette Alliée (si elle en est bien une), et que, peut-être que l'inviter à venir pour discuter de cette quête ( dont l'organisation serait concentrée dans notre avant-poste) parmi nous, aux Sylvecîmes, serait une bonne initiative pour corriger ce mal entendu.
En attendant, je reste à la disponibilité de nos bois.

Luthien Mirmillis"


La Rôdeuse se leva, accrocha son message sur le panneau d'affichage, bien en évidence afin qu'il soit visible de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imiria
Seigneur du Royaume Tellurique


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 15/04/2008

Informations
Guilde:
Serveur:

MessageSujet: Re: Défi aux alliés   Mar 29 Sep 2009, 18:55

L'élémentaliste reprit son souffle, ivre d'allégresse et de fierté à la fois. Mallyx tombait. Elle changea en hâte de bâton, préférant le Koosun pour porter le coup final. L'immense singe souleva une tempête de poussière en s'écroulant au pied des FRT et son dernier rugissement résonna longtemps sous la voute de pierre.

Imiria Lynn était heureuse, mais sa joie ne fut pas complète. Elle aurait aimé avoir ses alliés à ses cotés, sentir le soutien des Veilleurs plutôt que l'insipide compagnie des deux héros qui accompagnaient l'équipe. Elle se demanda ce qu'était devenu son message, si la jeune rôdeuse avait pu le transmettre. sans doute pas, car elle ne pouvait concevoir que les Veilleurs n'honorent pas le traité d'alliance.

Elle refoula la tristesse, la nostalgie. Sans doute les temps devenaient différents. Sans doute les anciennes valeurs disparaissaient. Mais elle décida de savourer la victoire, même sans ses amis et alliés, car ce qu'elle avait cru impossible s'était réalisé: le dernier seigneur était tombé, et les Frères avaient tenus seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défi aux alliés   Aujourd'hui à 02:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Défi aux alliés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'allié surpuissant de vos débuts : le lutin de feu!
» Liste à 2000 pts, allié à l'empire contre orque et HL
» Amis ou ennemis?Rivaux ou alliés?
» IX - Les Ordres de Chevalerie Alliés Aristotéliciens
» Faut-il jouer des alliés? Ou au contraire s'arrêter d'en jouer?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes :: Légendes :: Bibliothèque :: Salle des archives-
Sauter vers: