[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes


Bienvenue sur le forum des Veilleurs des Sylvecimes [VdS]

Alliance

[FRT] | [arcs]




 
AccueilPortailCalendrierRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la bataille !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elladan
Mémoire des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 2167
Age : 26
Date d'inscription : 24/12/2007

Informations
Guilde: VdS
Serveur:

MessageSujet: A la bataille !   Lun 21 Déc 2009, 02:40

Qui n'a jamais, la main distraitement posée sur le pommeau de son épée ou sur la poignée de son arc, songé à ces moments passés sur le fil du rasoir, souvent effrayants mais toujours palpitants ? Flèche sur flèche, coup sur coup, pour chaque ennemi tombé, deux autres se lèvent... L'adrénaline de la bataille se mêle au sentiment d'unité que partagent les membres du groupe, alors que leurs actions coordonnées rendent leur formation impénétrable aux ennemis.

Mais malgré le nombre sans cesse croissant d'adversaires vaincus, d'autres arrivent toujours par vagues incessantes. La situation parait bloquée, la scène se répète en un cycle infernal, tandis que lentement, les compagnons voient leurs ressources décroitre. A ce combat, il ne semble plus y avoir d'autre issue que la mort. Puisque la fin est inévitable, ils pourraient se résigner et mettre un terme à leur supplice.

Et pourtant, le moral du groupe ne faiblit pas. Aucun ne renonce, car depuis longtemps déjà, chacun d'eux a su franchir l'obstacle que constituait la valeur de sa propre vie. S'ils brandissent à nouveau leurs armes, c'est parce que, bien plus que leur simple existence, leur but les transcende : il leur donne un courage et une ténacité qu'aucun ennemi n'a pu faire trembler jusqu'à ce jour. C'est peut-être aussi à cela qu'on reconnait la valeur d'une personne : sa capacité à s'oublier et à donner le meilleur d'elle-même pour une cause, pour finalement se dépasser et ne plus se fixer de limite.




En me promenant dans la Fournaise des Lamentations l'autre soir, je me suis souvenu de certains combats particulièrement longs et tendus, livrés tout au long du jeu. Vous savez, ces combats qui font qu'on en redemande encore après. Je pense que, sans ces moments où on en bave littéralement, notre expérience du jeu serait bien fade.

J'ignore si Corneille avait déjà livré bataille, quand il a écrit dans le Cid : "À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire." Bien que je ne sois pas un fervent adepte des proverbes et citations en tout genre, il faut bien avouer que celle-ci trouve un certain sens dans la confrontation aux obstacles. Non pas que la gloire doive être une finalité en soi ; mais s'il y a bien un moment où un être humain peut montrer l'étendue de sa détermination, c'est dans l'adversité.

Alors, je pense qu'il serait passionnant et convivial d'évoquer ensemble les moments d'excitation et d'ardeur que Guild Wars a pu nous procurer. Peut-être que nous n'aurons pas vécu les mêmes : c'est l'occasion de partager en détail ces situations épineuses, quand le groupe est en sous-nombre à la toute fin d'une mission, quand le moine est épuisé et qu'il faut pourtant bien tenir, quand on sait qu'on ne pourra pas revenir jusque là facilement. Et pourquoi ne pas y retourner ensemble ?

Par exemple, j'ai parlé de la Fournaise plus haut. Quand j'ai fait la quête d'Orozar, et que pour la première fois j'ai réussi à survivre au premier assaut, il a fallu escorter le nain et son frère enchainé au-delà du fameux pont qu'il faut abaisser en utilisant le mécanisme. S'il meurt, retour à l'avant-poste. Un peu plus loin, on s'est retrouvé pris en tenailles entre le groupe de nains vers le sanctuaire de résurrection et celui qui arrivait en face de nous. La situation était à peu près stable, quand le groupe de poursuivants, avec Rago Embraseroc notamment, est arrivé dans notre dos... Je ne me souviens plus vraiment de l'issue de la quête, si nous avons réussi cette fois-là, ou bien s'il a fallu revenir plus tard. En tout cas, ç'aura été un jour où ma souris aura le plus souffert, où le ciblage aura été des plus frénétiques, et où on aura un sacré tas de cadavres, car en prime, les prêtres du Sommet arrivaient parfois à se ressusciter mutuellement !

Voilà, c'était mon premier récit. A vous maintenant, racontez ! Pourquoi pas en RP d'ailleurs ? Et ce qui pourrait être vraiment génial, ce serait d'organiser des expéditions un peu tout le temps pour revivre ces combats, avec le plus de difficulté possible !

________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vds-gw.forumpro.fr/
Aldarion/Ghomerr/Clive
Veilleur des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 325
Age : 28
Date d'inscription : 02/08/2009

Informations
Guilde: [VdS]
Serveur:

MessageSujet: Re: A la bataille !   Lun 21 Déc 2009, 14:31

[hrp]J'aime bien l'idée.

Pour ma part, une récente expédition difficile fut que j'ai tenté d'aller me chercher le marteau du Grand Nain pour la quête de l'Oeil du Nord. J'ai peiné toute la soirée pour parcourir les différents niveaux, sachant que j'ai mis une plombe à comprendre qu'il fallait casser les murs pour avancer... Après des dizaines de morts pour arriver à la fin, tous à 60% de handicap, on se retrouve face à un ver géant qui défendait le marteau... J'ai mis une demi-heure à comprendre que lui baisser sa carapace n'allait pas le tuer mais permettait de l'attaquer justement... Quand j'ai vu combien on lui faisait de dégâts et qu'il se régénérait à chaque fois et surtout qu'il nous tuait tous en un coup... après plusieurs heures j'ai abandonné. Je ne vais pas dire que j'avais les larmes aux yeux, mais pas loin. J'étais épuisé, énervé, et pour couronner le tout, j'avais perdu ^^

Après, raconter ça en RP, pour ma part, faudrait pas que ça entre en conflit avec les autres RPs. Par exemple, des PNJs qu'on tue sans arrêt ou de la téléportation abusive, un jour on est là, l'autre on est à perpette, etc... Faudrait que ça puisse s'inscrire dans le RP de guilde, comme les RPs annexes, ou alors ça n'a pas d'importance et c'est juste pour se faire plaisir et narrer une petite aventure parallèle et fort sympathique ?
[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rodwin.fr/
Elladan
Mémoire des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 2167
Age : 26
Date d'inscription : 24/12/2007

Informations
Guilde: VdS
Serveur:

MessageSujet: Re: A la bataille !   Lun 21 Déc 2009, 14:39

Alors le RP c'est pas obligatoire hein... et on est pas non plus obligés de raconter les pires moments^^

Par exemple, une bonne baston qui me revient à l'esprit, c'est à la forêt gelée aux Cimefroides du Nord. Juste avant d'arriver au portail du dôme de glace, il y a un cirque avec tout une cohorte de nains... Y en a facile 30-40 en tout, et en arrivant de l'ouest, on peut tous se les cogner en même temps ! En normal, on peut tout massacrer et c'est sacrément jouissif. Par contre en HM ça doit être une sacrée paire de manches...

________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vds-gw.forumpro.fr/
Monica
Guérisseuse des Sylvecimes


Nombre de messages : 1577
Age : 24
Date d'inscription : 01/02/2009

Informations
Guilde: [VdS]
Serveur:

MessageSujet: Re: A la bataille !   Lun 21 Déc 2009, 15:26

Monica accompagnait le Sieur Octopus dans son pays natale. " Simple reconnaissance " avait-il dit. Mais l'excursion avait failli tourner au drame.
En chemin près du Grand Rempart, près des lignes ennemis, nous nous embusquâmes. Nous entendîmes le son rauque de la voix d'un généralf Charr clamant haut et fort un discours pour motiver ses troupes. Inconsciente du danger tapi derrière les ruines, je m'avançai vers la voix. Horreur, erreur, par tous les Dieux ! Un groupe de fauves bipèdes bondit hors de sa cachette et chargea la pauvre Moniale que je suis sans aucune forme de sommation.
Prenant mes jambes à mon cou, je couru me réfugier derrière un amas de pierres brûlées, pendant que le Maitre Octopus s'occupait des viles créatures au pelage roux. Aidant comme je le pouvais le fier chevalier, je ne vis pas un autre groupe de Charrs nous prendre à revers. La surprise fut fatale, et j'eu à utiliser de tout mon talent et de toute mon energie pour repousser les assauts et protéger le vaillant guerrier et ma personne.
Tout le talent du monde ne suffit pas ce jour là. Le Sieur tomba au combat, et, me réfugiant sous l'entrelacs noueux des racines d'un arbre foudroyé, j'usais de mes dernières forces pour réanimer le chevalier. Une fois ceci fait, je relâchai un soupir de soulagement, mais ne vis pas l'énorme arme d'un Charr qui m'avait découvert s'abattre sur ma moi.
A le souffle court, le corps meurtri, à terre, j'avais du mal à garder les yeux ouverts pour ne pas sombrer dans le monde de Grenth. C'est alors qu'il se produisit un évenement inhabituel; Octopus, toujours premier comme à son habitude à tomber au combat pour protéger les autres, se retourna, dos à ses ennemis, et chargea en ma direction, criant d'une voix quasi-divine de par sa force : " POUR ASCALON ! " .
Je le vis ensuite prendre appui sur ma racine et s'élancer sur mes agresseurs. Je ne vis pas ce qu'il fit, mais j'entendis le son déchirant de son épée transpercer l'armure du Charr qui rendit l'âme dans un râle aigu et strident, alors qu'une giclée de sang s'abattit sur mon visage et mon coté.
Le bougre était le seul encore debout, frappant d'une rage inégalée les fauves, et criant à tout va : " Vous en voulez encore ? VOUS EN VOULEZ ENCORE ! Prenez ça !! Yaaaaaaah ! "
Seulement, les cris du chevalier avaient attiré l'armée Charr en garnison non loin de l'endroit où nous nous trouvions, et le général lança ses troupes contre nous.
N'ayant aucun moyen de me réanimer, le fier chevalier me souleva de ses bras lourds et puissant, pour me poser sur son épaule. Son armure de métal clair était presque brûlante de la chaleur dégagée par le corps du guerrier.
Courant aussi vite qu'il le pu, son épée dans une main et son bras tenant son bouclier m'entourant et me protégeant d'éventuelles flèches, il courut aussi vite que le vent brulant des plaines arides du desert pour m'emmener en sécurité derrière le rempart, et échapper à une mort certaine sous les coups répétés des haches ensanglantées des viles Charrs
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helari
Panacée des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 1547
Age : 25
Date d'inscription : 28/03/2008

Informations
Guilde: Veilleurs des Sylvecîmes
Serveur:

MessageSujet: Re: A la bataille !   Lun 21 Déc 2009, 22:08

Spoiler:
 

Après une longue marche en bordure de la Jungle Maguuma, nous y arrivions enfin. Se frayer un chemin jusqu'ici avait été une tâche plutôt ardue, car cette jungle prenait souvent l'allure d'un labyrinthe...Mais les Rôdeurs qui m'accompagnaient étaient habitués à ce genre d'environnement. On commençait à entrevoir le sommet du petit sanctuaire alors que les dernières traces de jungle disparaissaient, laissant place à un sol stérile. Une atmosphère lugubre emplissait l'air, j'y voyais là le signe que rien de vivant n'était venu fouler ces terres depuis longtemps, et n'avait réussi à les purifier.
Un rugissement caverneux résonna soudain. Les deux Rôdeurs qui marchaient devant moi s'arrêtèrent et échangèrent un regard.

-Nous approchons, déclara Elladan. Soyez prête Anastasia Zu Korqu...

Après quelques pas, l'étroit chemin sur lequel nous nous faufilions déboucha sur un espace bien plus large et ouvert. C'était fait, nous venions de pénétrer au coeur du Refuge Royal, coeur empoisonné d'une région à la nature luxuriante... A proximité de notre position se tenait un pont, dont l'entrée était garnie d'une statue de Balthazar. De l'autre côté du pont se dressait l'édifice.
Évidement, l'entrée était gardée...Des rangées de Morts-Vivants accompagnés par le Dragon Ecaille-Morte et d'autres de son espèce.

A l'approche du pont, une farandole de spectres apparu devant nous, nous barrant le chemin. Leur os cassants n'étaient pas un grand danger, et après quelques flèches explosives tirées dans le tas, il n'en restait plus grand chose...
L'accès au temple se faisait par un petit escalier, qui était bordé de deux rampes sur lesquelles se tenaient des archers affutés. En haut des marches, d'autres archers attendaient, et non loin d'eux se trouvaient des Clercs Damnés, qui s'occuperaient de soigner leurs camarades osseux.

-Il va falloir garder à l'oeil ceux de là-haut, déclara Tim qui s'avançait lentement.

Il s'avança un peu trop par mégarde, et la réaction des ennemis fût instantanée : en une fraction de seconde, une pluie de flèches empoisonnées s'abattait sur lui. Pris par surprise, il fit volte-face et tenta de rebrousser chemin, mais une flèche se planta dans son mollet, ralentissant sa retraite. Il s'écroula avant que le Moine ait eu le temps de faire quoi que ce soit.

-On s'avance ! Récupérez le vite ! S'exclama Elladan en empoignant une flèche.

D'un pas décidé, il s'avança, esquiva un carreau et décocha une flèche sur l'arche le plus près. Bein décidée à faire quelque chose, je m'avança également. Lorsque l'un des archers fût à ma portée, je m'immisçai dans son esprit pour y déverser suffisamment de magie pour lui faire regretter son attaque. Je livrait un combat mental contre ce cadavre donc la force d'esprit était renforcée par les atouts maléfiques de cette terre. Peu à peu, sa volonté fléchissait, et je m'imposait en lui jusqu'à ce que je le soumette totalement, toutes ses barrières mentales avaient cédé. Incapable d'opposer d'avantage de résistance, le cadavre s'infligeait des blessures à chaque fois qu'il attaquait, l'affaiblissant et le conduisant à une mort certaine. Pendant ce temps, Tim avait été relevé. Il était revenu combattre et tirait énergiquement ses flèches sur le cadavre que je venais de briser. Au moment où il semblait s'effondrer, je fus violemment expulsée de sa conscience et il semblait jouir d'un bon regain de santé !
Réorganisées, les deux rangées d'archers reprenaient en puissance et devenaient menaçantes.
Le groupe recula instinctivement pour éviter la nouvelle déferlante. Un bref état des lieux mena à un premier constat :

-Ils sont costauds...dis-je, alors que le mercenaire Moine accélérait la cicatrisation des coupures qui m'avaient été infligées.

-Ou peut-être ne l'es tu pas assez, chuchota Tim, le regard amusé.


Je lui rendis un sourire crispé. Les Moines avaient achevé leur travail et nous nous préparions à une autre tentative.

-On va bien finir par les faire faiblir quand même, dit Elladan les dents serrées. Prêts ? On y retourne.

Remontés à bloc, nous traversions une nouvelle fois le pont. Avec autant de rapidité qu'il était possible, Elladan et Tim décochaient un maximum de flèches sur l'archer le plus proche, tandis que je harcelais son esprit. Bientôt, il s'effondra. Peut de temps après, un deuxième courbait l'échine, malgré le soutient que lui apportait le Clerc, caché derrière et inatteignable du pont. La troisième cible commençait à faiblir quand deux autres archers s'avancèrent pour prêter main forte aux autres, tandis que le squelette soigneur lui sauvait la mise. Notre groupe résistait quand même, grâce à un impressionnant travail des Moines. Mais l'un des dragons qui étaient nichés en haut des escaliers s'avança et attaqua. Son tir avait été si puissant qu'il renversa le Moine juste à côté de moi, rompant l'équilibre que notre groupe avait mis en place. Un nouveau repli semblait inévitable...
L'assaut continua ainsi pendant un long moment, au bout duquel, épuisés et lassés les deux Rôdeurs décidèrent de faire demi-tour, pour revenir plus fort et plus nombreux.

Je n'ai pas participé au second assaut, mais Helari m'en a donné des nouvelles. Il paraît que Tim et Elladan y sont retournés avec une alliée, Selene Swiftarrow, et qu'ils ont mis une raclée à ces tas d'os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la bataille !   Aujourd'hui à 02:09

Revenir en haut Aller en bas
 
A la bataille !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)
» [hf] bataille des canonnières - je suis sur un bateau
» Bataille à la Couronne de Glace [Récit à compléter]
» Bataille en Albion
» Vente de soeurs de bataille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes :: GUILD WARS 1 :: Affaires internes :: Avant-Poste :: Activités PvE-
Sauter vers: