[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes


Bienvenue sur le forum des Veilleurs des Sylvecimes [VdS]

Alliance

[FRT] | [arcs]




 
AccueilPortailCalendrierRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ils étaient d'Or et de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalendrack
Veilleur des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 1434
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2007
Nom d'affichage : Kalendrack.3671

Informations
Guilde: [VdS]
Serveur: Mer de Jade

MessageSujet: Ils étaient d'Or et de Sang   Lun 23 Aoû 2010, 15:33

Ce récit est rédigé par Kalendrack et Fëanor et relate les aventures d'Arachnos Eldoras et de Fëanor Valandril avant leur arrivée dans les Sylvecimes.
Certaines personnes seront également invitées à participer à titre exceptionnel.


Pour une meilleur compréhension du récit, vous êtes invités à lire ces textes. (Le prélude, l'assaut du Hall ainsi que la campagne)




Un soir de pleine lune, non loin de l'une des forteresses extérieures du Royaume Tellurique, un vaisseau abordant des couleurs rougeoyantes se profilait à l’horizon...

Il se rapprochait vite, aussi les gardes n’eurent aucun mal à l’identifier.
C’était un navire de petite taille, embarquant comme seule arme une petite baliste amovible. Plus il se rapprochait et mieux on pouvait en distinguer l’équipage. Ils étaient huit, six s’affairaient aux manœuvres du navire, un tenait la barre, et un autre observait l’ile d’une longue vue, un genou posé au sol.

Alors que le bateau approchait du quai, un garde de la forteresse fut envoyé annoncer cette visite imprévue.
Le rôdeur à la longue-vue mit pied à terre, un arc dans le dos, un carquois à la taille, il s’avança d’une démarche assurée vers les portes, très vite suivi des sept autre membres de l’équipage. Tous abordaient une cape de sang frappée d’une pièce d’or.

Une ombre apparut soudain devant l'équipage, chancelante. A bout de souffle, elle se laissa tomber dans les bras du rôdeur connu sous le nom d'Arachnos. Il fut surpris par la chute soudaine de la rôdeuse, ce n'était pas tous les jours que quelqu'un lui tombait dans le bras !
Naturellement, il la rattrapa et l'aida à se relever. Elle souriait.

Il y a de cela quelques mois, Arachnos, de son vrai nom Eälerith Eldoras, officier de la Ligue des Colporteurs d'Ascalon, rentrait de mission avec une escorte pour assister impuissant à l'assaut sanglant de son Hall. Une coalition de corsaires colossale, attirée par les richesses de la guilde marchande, avait pénétré les défenses du fortin de l'île alors même qu'il était à la recherche de son maître et ami, Fëanor Valandril, le maître actuel de la guilde, disparu mystérieusement dans la matinée. Il avait été contraint de réunir les survivants afin de s'enfuir par la mer, sous la vision terrifiante de la Grand Salle en feu. Dans la fuite, ils avaient laissé plusieurs membres en arrière, dont l'homme qui était à leur tête, et une bonne moitié de leur flotte était partie en fumée.
Les semaines qui suivirent ne furent qu'errance. Ils avaient dans un premier temps trouvé refuge sur une île appartenant à l'Ordre de Diessa avant de continuer leur chemin vers Elona, et le sud d'Istan, où ils s'étaient installés sur une petite île reculée, ignorée de tous.
Les mois étaient passés, et un jour, un navire corsaire avait jeté l'ancre dans un port, le port des "Colporteurs d'Ascalon". Il avait à son bord des survivants. "Infiltrés" chez les corsaires, des membre de la guilde des Fils de Kan leur étaient venu en aide, dérobant ce bateau sous les yeux de leurs hôtes.
Il manquait cependant quelqu'un, et pas n'importe qui. Le vieux rôdeur, le maître Valandril. Il avait été happé par un monstre marin au détour d'une petite ile, d'après l'équipage.

« MORT », ce mot résonnait sans cesse dans l'esprit du rôdeur alors qu'il achevait son récit. Dans ses bras, Selene Swiftarrow, la rôdeuse qu'il avait maintenant reconnue, était en larmes.
Un instant plus tard, une délégation du Royaume Tellurique arriva à son niveau. Aujourd'hui il était de retour pour donner signe de vie à d'anciens alliés.

Dans son for intérieur, Arachnos n'avait jamais pu accepter la disparition de son maître, et se rassurait en imaginant le grand rôdeur revenir vers lui, blessé, mais vivant.

Il ferma les yeux. C'était pour ça qu'ils étaient venus. Ils devaient le retrouver et comprendre. Comprendre comment une telle chose avait pu arriver.

Après de formelles salutations, il demanda a rencontrer le Seigneur Mirhandil, afin de lui exposer personnellement les faits, cependant, on l'informa qu'un banquet avait lieu et que ce n'était pas possible dans l'immédiat.

- Fëanor est vivant, chuchota-t-il à l'intention de Selene qui était restée à ses côtés sans dire un mot. Fëanor ne tombe pas aussi facilement, rassure-toi. Je le retrouverais, quoi qu'il en coute.

Sur ces mots il dépassa la rôdeuse et suivit les gardes qui les menèrent, lui et ses hommes, dans les entrailles du monde.




Dernière édition par Kalendrack le Lun 23 Aoû 2010, 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vds-gw.forumpro.fr
Fëanor
Vétéran des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 368
Age : 116
Date d'inscription : 23/12/2007

Informations
Guilde: Les Veilleurs des Sylvecimes
Serveur:

MessageSujet: Re: Ils étaient d'Or et de Sang   Lun 23 Aoû 2010, 22:10

Les voiles du navire étaient baissées. L'humeur de l'équipage était festive, ils venaient d'abattre une affreuse bête marine dont la peau valait son pesant de pièces d'or et dont la chair les alimenteraient copieusement. Le capitaine ayant clos les festivités pour laisser place au repos des hommes et du matériel, tout était calme. La seule agitation qui régnait sur le navire était dans le bureau du chef de bord.

- Alors, est il en vie ?
- Oui, nous avons distrait l'estomac de la bête à temps on dirait !

Le guérisseur parlait d'un homme allongé là, au corps presque entièrement pansé. Le bateau l'avait retrouvé flottant au côté de la bête qui venait d'être terrassée. Laquelle était blessée, une épée à tête de dragon et à lame entrelacée plantée dans la gueule.

- Où est son équipement ?
- Sur votre bureau capitaine. Il avait sur lui une armure légère entièrement lacérée, un grand arc un peu bizarre, mais ni carquois ni flèches. Il y avait aussi quelques fioles, des cartes, bijoux et cette épée qui a sans doutes empêché le monstre de le croquer comme un biscuit !
- Bien. Qu'est ce qui lui pend autour de la nuque ?
- Un reste de cape je dirais. La boucle est intacte et elle est dans un or parfait.
- Je vais garder les bijoux et la boucle. Ainsi que cette épée !

Soudain, l'homme allongé prononça quelques faibles mots entrecoupés de quintes de toux, à la surprise du moine qui le croyait profondément endormit.

- Vous me sauvez alors pour mieux me dépouiller... maudits marins...

Il n'en fallait pas plus pour mettre le maître d'équipage en colère.

- Tu n'es pas en position de fierté, misérable ! Dès que tes jambes te porteront nous te largueront dans une chaloupe et tu pourras remercier les dieux de notre bonté !

Mais le blessé était déjà replongé dans le coma. Il ne se réveilla que plus tard, sur une chaloupe accrochée au pont, devant le regard impatient du guérisseur.

- Ah ! Enfin vous revoilà. J'ai utilisé toutes vos fioles sur vous, j'espère qu'il n'y avait aucun poison... Tous vos biens ont été partagé par l'équipage, comme... "remerciement" pour vous avoir sauvé la vie. Le chef n'a pas pu retirer votre épée de son fourreau après l'y avoir lui même remise ! Il vous la laisse donc.
- Je...
- Ne touchez pas aux pansements surtout. Vous avez des rames et de la croûte de pain. Je vais vous larguer maintenant, mais j'aimerais savoir qui vous êtes.
- Valandril... Fëanor Valandril...
- Et bien nous nous reverrons chez Grenth.

Cinq heures étaient passées depuis la mise à l'eau de son esquif vermoulu. Fëanor était resté allongé. Cinq heures... c'était le temps nécessaire à l'onguent de Boussépine que le guérisseur lui avait appliqué sur les jambes et les bras pour agir. Il pouvait maintenant se redresser et oublier la douleur pour quelques temps.
Sans perdre une minute de plus, il se saisit des rames. Il savait où aller car il savait où il se trouvait... à peu près. Son corps était resté presque entièrement rigide mais son esprit faisait de son mieux pour estimer sa position depuis le navire de pèche.
Il ne sentait même plus la fatigue tirailler ses membres. Depuis cette triste journée qui avait vu sa chute et celle de sa guilde, il n’avait cessé de batailler pour survivre et trouver un lieu sûr, les coups du destins ne s’arrêtant pas de le frapper.

Son soulagement lui fit tourner la tête quand, enfin, il posa un pied sur le territoire des Frères du Royaume Tellurique. Ses vieux amis… il ne savait même pas qui d’entre eux était encore de ce monde, ni qui allait remarquer sa présence le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirhandil
Frère du Royaume Tellurique


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Ils étaient d'Or et de Sang   Lun 23 Aoû 2010, 23:51


Bien que courbaturé et éreinté par une semaine passée à œuvrer au profit du camp des rebelles, Mirhandil Clarys se sentait d'une humeur plutôt joyeuse. Les missions s'étaient déroulées sans accroc et pour couronner le tout, ses informateurs venaient de le prévenir qu'elle devait arriver prochainement. Aussi, lorsqu'il fut averti de la présence d'une personne à l'entrée de la forteresse, le chef des Telluriques se précipita pour accueillir cet hôte nocturne.

La déception fut tout aussi vive que brève. Il s'agissait bien d'une vieille relation, mais non celle souhaitée. Néanmoins, cette visite plut au tellurique. Ce visiteur n'était autre qu'un allié de marque, un ami de longue date dont les différentes guildes, auxquelles se rattachait sa personne, avaient toujours eu des liens étroits avec les Frères Telluriques.

Quoique creusés, Les traits du rôdeur avaient peu changé avec le temps. Ils laissaient cependant transparaître un esprit torturé. Cet aura de détresse alerta de suite le maitre des lieux qui se porta à la rencontre de son ami avant d'engager la conversation en l'étreignant.

- Arachnos. Je suis heureux de te revoir après tant d'années. Que me vaut le plaisir de ces retrouvailles ? Et où est donc passé ce brigand de Fëanor ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalendrack
Veilleur des Sylvecimes


Masculin Nombre de messages : 1434
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2007
Nom d'affichage : Kalendrack.3671

Informations
Guilde: [VdS]
Serveur: Mer de Jade

MessageSujet: Re: Ils étaient d'Or et de Sang   Mer 01 Déc 2010, 00:07

Arachnos plongea son regard dans celui du maître des lieux, un temps passa puis il déglutit et réussit à articuler un faible « C'est une longue histoire, Mirhandril. ». Conscient de la détresse de son invité surprise, le Seigneur Tellurique l'invita lui et son escorte à prendre un peu de repos dans les quartiers réservés aux ambassadeurs. Il était tard, aussi fut-il convenu que l'on organiserait une réunion le lendemain matin.

Les Frères du Royaume Tellurique. Une bien étrange confrérie. Peu connus, ils sont les gardiens d'un royaume souterrain titanesque et pourtant très discret, gouverné par plusieurs Seigneurs, dont le célèbre Mirhandil Clarys, à la tête de la guilde qui a fait la renommée du Royaume à la surface. Il y a des années de cela, la Ligue des Colporteurs d'Ascalon et les Telluriques avaient signé des accords d'alliance, à la suite d'une sombre période de complots et de violences entre les deux guilde. Ces temps étaient révolus. Plongé dans ses pensées, Arachnos sourit à l'évocation de ces souvenirs. Il n'était alors pas encore membre des Colporteurs.
C' était une journée presque anodine. Attiré par la renommée de la guilde marchande, il avait sillonné tous les chemins en compagnie de Skuaal Isankell, un ami d'enfance, dans l'espoir d'établir un contact avec certains de ses membres, et il les avait trouvés. La scène paraissait surréaliste pour le jeune rôdeur, qui n'en revenait pas d'avoir trouvé accoudés à une table, jouant aux cartes et buvant de la bière, certains des plus éminents officiers de la ligue. Parmi eux se trouvait un certain Fëanor Valandril, un grand rôdeur abordant une longue chevelure blonde, reconnaissable de par sa barbe. Il était un vétéran de guerre Ascalonien qui avait rejoint la guilde depuis quelques années, obtenant un poste d'officier après la fusion de son groupe aux Colporteurs. Arachnos et Skuaal avaient été placés sous sa tutelle. Arachnos, lui, éprouvait une certaine admiration pour son ainé et l'accompagnait souvent, tandis que Skuaal préférait de loin les tavernes. C'est ainsi qu'il l'avait suivi dans son ascension. Quand Fëanor était devenu le Maître de la guilde, Arachnos, lui, avait reçu un siège en tant qu'officier.
C'est sans doute à cette époque que la guilde avait commencé à changer. Sous la gouvernance de Fëanor, elle s'était indéniablement militarisé, et son pouvoir commercial s'était vu doublé de puissantes troupes, peu nombreuses, mais bien entrainées. Sans doute un héritage du passé militaire de Fëanor. Mais le plus impressionnant chez les Colporteurs était sans contexte leur flotte, autant marchande que guerrière d'ailleurs. Flotte dont il ne restait aujourd'hui presque rien.
Le rôdeur ferma les yeux et s'allongea dans sa couche. Cette nuit, comme toutes les autres depuis des mois, ses rêves seraient emplis de sang, du crépitement des flammes et des cris de ses amis tombés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vds-gw.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils étaient d'Or et de Sang   Aujourd'hui à 06:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils étaient d'Or et de Sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les elfes noirs reviennent
» Aventures de Gurlizek "hache de sang"
» He - Skaven ile de sang
» Les elfes de sang en manque
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[VdS] Les Veilleurs des Sylvecimes :: Légendes :: Bibliothèque :: Mémoires d'aventuriers-
Sauter vers: